Le cabillaud, un poisson plein d’atouts

Le cabillaud est le poisson le plus consommé en France. On le connaît aussi sous le terme de morue ! Et oui, la morue est le nom qu’il prend lorsqu’il est séché et salé.
Je te fais découvrir les atouts de ce poisson blanc !

Le cabillaud, zoom sur ses macronutriments

Le cabillaud est un aliment riche en eau, environ 74%, c’est donc un aliment pauvre en calories, 106kcal pour une portion de 100g.

Il est également constitué principalement de protéines, environ 25g pour une portion ! Ce poisson permet de maintenir la masse musculaire et est idéal pour être bien rassasié.

Il ne contient aucun glucide et est très pauvre en lipide, à peine 1g pour 100g. En plus ses lipides sont majoritairement des acides gras mono et polyinsaturés, des acides gras bons pour la santé connus pour leur rôle dans la prévention cardiovasculaire.

Par son faible taux de tissus conjonctifs, il est facile à digérer !

Un poisson riche en micronutriment

Le cabillaud est riche en minéraux et en oligoéléments !

Il contient beaucoup d’iode, 110µg pour une portion de 100g. Il couvre 70% de notre besoin en cet oligoélément. L’iode stimule la glande thyroïde ce qui permet la synthèse d’hormones importantes.

Une portion couvre également plus de 30% de notre besoin en phosphore. Ce minéral participe à la production d’énergie et entre dans la constitution osseuse.

100g de cabillaud contient aussi 360mg de potassium ce qui couvre entre 60 et 90% notre besoin. C’est énorme et très bon pour la contraction des muscles et donc pour notre cœur !

Enfin, il est aussi riche en sélénium, couvrant plus de 40% notre besoin journalier. Le sélénium est un antioxydant, il intervient dans le système immunitaire.

Au niveau des vitamines, le cabillaud est surtout riche en vitamine B12, il en contient 2g pour 100g ce qui permet de couvrir 50% de notre besoin ! Cette vitamine permet l’absorption du fer mais aussi de fabriquer nos globules rouges.

Pour finir, il contient aussi des vitamines B3, nécessaires pour une bonne croissance et des vitamines B6, essentielles pour transporter le fer dans les globules rouges.